Cartes sur les changements climatiques et agriculture

agriculture image

L'Atlas climatique vous permet d'explorer a quel point le changement climatique est susceptible d'influer le secteur agricole du Canada. 

Des températures plus chaudes et des changements dans les précipitations peuvent présenter de nouveaux risques, tandis qu'une saison plus longue de croissance avec plus d'accumulation de chaleur et moins de jours de gel peut avoir quelques avantages. Bien sûr, aucun de ces changements ne devrait se produire en isolement: la probabilité positive d'une saison plus longue de croissance coexiste avec des changements potentiellement nuisibles dans les patrons de précipitations saisonnières et de chaleur très élevée. 

Comprendre l'ampleur de ces divers changements et risques permet aux agriculteurs, aux citoyens, aux politiciens et aux planificateurs de prendre des mesures significatives pour atténuer et s'adapter. 

ffp.png

Saison sans gel

La saison sans gel est le nombre de jours entre la date du dernier gel printanier et la date de la première gelée automnale. La durée moyenne de la saison de croissance est une considération importante lors de la sélection ou de la prévision des grains qui pourraient y croitre. Une saison plus longue sans gel signifie que les plantes et les cultures ont une plus longue fenêtre pour pousser et mûrir.

dd5.png

Degrés-jours de croissance

Les degrés-jours de croissance (GDD) indiquent aux fermiers la quantité de chaleur disponible pour la croissance et la maturation des plantes et des insectes. Différentes températures de base (5, 10 et 15 °C) sont utilisées pour capturer les résultats pour les plantes et les insectes qui nécessitent des quantités différentes de chaleur.

chu.png

Unités de chaleur de maïs

Les unités de chaleur de maïs sont utilisées pour estimer si le climat est assez chaud (mais pas trop chaud) pour cultiver le maïs. Très généralement, au moins 2200 UTC sont nécessaires pour mûrir la plupart des variétés de maïs. Notez que cet indice est seulement basé sur la température et ne considère pas la disponibilité de l'eau pour cultiver la récolte.

pdays.png

Jours-P

Il s'agit d'un indice basé sur la température souvent utilisé par les agriculteurs et les chercheurs agricoles pour estimer si le climat est assez chaud (mais pas trop chaud) pour cultiver les pommes de terre. Il ne tient pas compte de la disponibilité de l'eau pour cultiver la culture.

dd15_0.png

Précipitations

Les modèles de précipitation sont essentiels pour l'agriculture pour de nombreuses raisons, notamment la disponibilité de l'eau pour la production de cultures, l'accumulation de la couverture neigeuse et le risque de sécheresse à court et à long terme. L'Atlas fournit des données sur les précipitations moyennes entre les saisons agricoles importantes, y compris la saison de croissance et la saison des récoltes.

plus30.png

Jours très chauds (+ 30 ° c)

Des températures élevées et persistantes augmentent le risque de sécheresse, ce qui peut gravement influer la production alimentaire et augmenter le risque de feux de forêt. Les températures élevées peuvent également conduire vers des orages plus fréquents, ce qui signifie des risques accrus de feux de forêt, des inondations instantanés et la grêle. L'Atlas fournit également des valeurs saisonnières pour la moyenne et la température élevée/basse, de sorte que les changements de températures projetés peuvent être explorés avec beaucoup de détails.